Archives par mot-clé : fira

Cartes des Cyclades

carte de Santorin (Santorini)
Carte de Santorin (Santorini). Vue d’en haut !

Carte des Cyclades, ça peut toujours servir et donner de bons repères ! Inclus :
Carte de l’archipel des Cyclades,
Carte de Milos,
Carte d’Ios,
Carte d’Amorgos,
Carte de Mykonos,
Carte de Santorini…

Toutes ces îles vue d’en haut !

Continuer la lecture de Cartes des Cyclades

Les Cyclades en photos HDR

Mykonos, Chora, Cyclades, Grèce
Chora, à Mykonos.

Connaissez-vous le mode HDR des smartphones ? Il permet de réaliser des photos surprenantes. Le principe est simple : prendre deux photos, l’une claire, l’autre foncée, puis de les superposer. Il est possible ensuite de réaliser quelques réglages : contraste, luminosité… Les photos finales ont bien l’air retravaillées, mais le résultat est bluffant ! La preuve en images, avec ces photos « HDR » prises à l’iPhone 4 dans les Cyclades en Grèce.

Continuer la lecture de Les Cyclades en photos HDR

Camping de Santorin : un séjour pas cher à Santorin, c’est possible !

Logo du Santorini Camping.
Le drôle de logo du Santorini Camping.

Un  petit mot sur ce qui doit être l’hébergement le moins cher à Santorin : le camping, appelé Camping Santorini et souvent associé à son drôle de logo.

Il est assez bien situé, à disons une vingtaine de minutes de marche de la falaise de Fira. Evidemment, ses employés viendront vous chercher à votre descente du ferry. Il vous y amèneront  aussi le jour de votre départ.

Le camping de Santorin est ouvert de mai à octobre. Ses prix (en 2012, du moins) : en haute saison, compter 12,50 euros pour une personne qui a sa tente, et 17,50 euros par personne pour une assez grande tente mi-dure « mini bungalow » fournie par le camping, plutôt pour 2. Soit, 35 euros la nuit pour un couple sans tente (c’est la formule que nous avons choisie). Photo de ce à quoi ça ressemble ci-dessous.

Attention : pour l’électricité, il faut louer (1 euro la journée) un petit casier, qui pourra aussi sécuriser vos petites affaires. Pas très généreux, sur ce coup-là, le camping :(.

Le petit déj du Santorini Camping, assez copieux, mais non inclus, coûte 5 euros. Globalement au resto du camping, la bouffe n’y est pas extraordinaire (assez grasse), mais elle est copieuse et pas très chère (compter également 5 euros pour un vrai plat). Une alternative qui peut être intéressante pour ceux qui ne veulent pas se ruiner à Fira ou Oia… Il y a un minuscule frigo gratuit dans le coin cuisine, mais il est bien trop petit… 

Au final, c’est assez cher pour un camping, mais assez abordable pour Santorin.

A savoir aussi : compte tenu des prix, il y a des colonies de petits ou même des excursions organisées de randonneurs qui y séjournent. Et quand tous débarquent à la piscine, cela fait du monde…

A noter qu’il n’y a pas de plage à proximité, mais ce camping a tout de même une assez grande piscine (voir ci-dessous), salée d’ailleurs. En remontant quelques minutes vers la falaise de Fira se trouve aussi une assez grande épicerie pour faire ses petites courses.

Piscine du camping de santorin
La piscine du camping, vu de la sympathique partie bar/restaurant

 

Bungalows du camping de Santorin
Les bungalows à 35 euros du camping de Santorin

 

Santorin, l’île carte postale

santorin, au coucher de soleil
Vue de Firostefani, au coucher de soleil.Oui, l’endroit est assez beau, il faut le reconnaître.

Certes, l’île de Santorin offre des vues magnifiques. Véritable symbole de la Grèce dans le monde, c’est aussi un véritable aimant à touristes, venus des quatre coins du monde (avec des Japonais ou des Américains, pas forcément si visibles ailleurs dans les Cyclades). L’endroit est aussi particulièrement apprécié par les croisièristes et jeunes mariés.

Du coup, l’île est littéralement bondée l’été, et, encore plus déplaisant, nettement plus chère que ses voisines (Mykonos exceptée). Les prix des restaurants et hôtels peuvent atteindre des cimes, sans pour autant toujours être de très bonne qualité, d’après ce que j’ai compris. Pour ceux qui en ont les moyens, des établissements de luxe, « avec suite nuptiale et jacuzzis privés à flanc de falaise » comme le dit bien le Routard, peuvent cependant en mettre plein la vue.

Santorin, trop cher ! une journée suffit !

Bref, vous l’aurez compris, de mon point de vue, et pour les budgets plus serrés, une (grosse) journée peut suffire pour voir les incontournables et prendre les 150 photos que tout le monde y prend.

Le programme de cette journée ? Par exemple, commencer, le matin, par une petite excursion à 25 euros au volcan Nea Kameni (en faible activité) et petit bain dans l’eau orangée par le soufre aux thermes naturelles de Palea Kameni. Puis, pourquoi pas ne pas continuer, l’après midi, par la balade le long de la corniche de Fira à Firostefaniavant de profiter du coucher de soleil à Oia le soir. Ce dernier est particulièrement apprécié. D’ailleurs, honnêtement, je ne comprends pas vraiment pourquoi il suscite un tel engouement – il faut presque réserver sa place pour le voir. Certes, il se couche sur la mer, mais cela reste un coucher de soleil… L’engouement totalement démesuré qu’il suscite est à mon sens ridicule, mais bon.

Autres mauvaises surprises et choses à savoir : le port d’arrivée est, l’été, complètement saturé. Et le vieux port duquel partent les expéditions (volcan ou… coucher de soleil sur Oia) est lui situé en contre-bas. Remonter à pied de ce port à Fira nécessite une bonne forme physique. De plus, la cohorte d’ânes qui portent les touristes que ne cessent de débouler est assez gênante, d’autant que leurs responsables, impolis, se croient tout permis. Bref, le téléphérique est sans doute la meilleure solution. Vous voilà prévenus.

Au final, Santorin est souvent une étape obligatoire d’un séjour dans les Cyclades. Véritable île carte postale (voir ci-dessous), elle mérite le détour… mais pas, à mon sens, plus d’une journée (avec une nuit ou deux nuits max). Dormir et séjourner pas cher à Santorin est possible : il y a un camping, avec piscine, à une quinzaine de minutes de marche de la caldeira de Fira. On peut y dormir pour une quinzaine d’euros par personne.

Firostefani (Santorin)
Firostefani (Santorin). Eh, oui, c’est magnifique !
église de Santorin-Firostefani
La fameuse église de Santorin-Firostefani : vous la reconnaissez ?

 

Resto à Fira (Santorin)
Si vous avez les moyens, il y a de très beaux restaurants à Santorin (plus beaux que bons apparemment)

 

santorin
Santorin (Fira)

 

Santorin
Quand je vous disais qu’il y avait des resto sympas… visez la table en bas !
Santorin
Coucher de soleil à Santorin, très prisé…

 

Santorin sunset
Bis
fFrostefani
Firostefani

 

Coucher de soleil à Oia (Santorin)
Coucher de soleil Oia, très très prisé, comme vous le voyez.

 

coucher de soleil à Oia
Bis

 

oia (Santorin)
Paysage pittoresque et croquignolet à Oia…

 

santorin
Voir Santorin et mourir ?

 

santorin (volcan)
Nea Kameni , le volcan de Santorin, encore en petite activité (avec un peu de vent, on ne voit plus du tout la petite fumée qui sort d’un des cratères…)

 

soufre au volcan de santorin
Un petit bain das l’eau colorée de soufre du volcan de Santorin ?

 

Santorin : à voir et à savoir avant de partir

Santorin vue de haut
Santorin (point rouge) est au Sud des Cyclades)

Située au sud des Cyclades, Santorin est à la fois le nom donné à un archipel composé de 5 îles volcaniques, mais aussi celui de l’île la plus grande, parfois aussi appelé Théra ou Thíra (prononcé Fira).

Sur cette île de Santorin, trois villes concentrent la plupart des touristes.

D’abord, Fira, justement, où se trouve le vieux port d’où partent les excursions et arrivent les nombreux croisiéristes, en général le matin (gare, donc, aux embouteillages pour le téléphérique). Au sommet de la falaise (plus exactement de la caldeira, c’est le terme utilisé, car il s’agit bien du cratère du volcan), Fira concentre de nombreux restaurants, la plupart hors de prix, et paraît-il, pas très bons en moyenne, quelques cafés avec vue splendide, et de nombreuses bijouteries. Lorsqu’on s’éloigne du flanc de falaise, apparaissent des bars attirant les jeunes et des souvlakis aux prix plus accessibles. 

Santorin (vue de haut)
L’archipel volcanique (on en voit la forme) de Santorin. Oia est au Nord, et Fira au milieu du croissant (à l’ouest du point rouge).

A Fira, la balade au flanc de la caldera est incontournable, si magnifique, qu’à chaque pas on a envie de prendre une photo. En continuant quelques minutes vers le Nord sur cette balade, sans s’en apercevoir, on passe à Firostéfani, tout aussi magnifique, où se trouve en fait les vues et la fameuse église tant de fois prises en photos. Le Routard conseille quelques hébergement dans ce coin. Attention, il y a aussi des étbalissement très luxueux.

Enfin, 3e ville très visitée des touristes : Oia, prononcé Ia, tout aussi superbe et touristique si ce n’est plus. Le coucher de soleil y est démesurément apprécié. Un bus, partant de Fira relie souvent, la journée, Oia, en une vingtaine de minutes. L’arrêt central des bus est en effet à Fira.

Ces trois villages sont construits au sommet d’une falaise de 300 mètres

Pour infos, quelques repères sur Santorin :

Nombre d’habitants : 13 447 (au recensement de 2001 selon le Larousse)
Superficie : 176 km2
Sommet :  566 m (Mont Profitis Ilias)